le musée bientôt ouvert AU public !

 

Avec son nouveau look et une nouvelle scénographie, le musée s’inscrit dans l’air du temps grâce à une future application mobile multilingue comme fil conducteur de votre visite. Quatre parcours thématiques seront proposés cet été pour tout savoir sur la Ducasse d’Ath, depuis ses origines. Cerise sur le gâteau, au départ de chaque géant exposé, les collections artistiques athoises seront dévoilées. Dans les mois à venir, l’ouverture d’une brasserie attenante permettra de s’attabler autour de produits locaux.

Le site et son histoire

En 1995, la Ville d’Ath achète cet hôtel de maître et entame d’importants travaux de restauration grâce aux crédits européens de l’Objectif 1 et à l’intervention du Commissariat Général au Tourisme de Wallonie. L’idée est d’y installer un musée consacré au phénomène des géants très populaires en Belgique, en France, en Espagne,…

En 2000, la Maison des Géants ouvre ses portes au public. Vingt ans plus tard, l’envie d’enrichir les collections avec des œuvres de l’ancien Musée d’Histoire désormais fermé voit le jour…

le château cambier

La famille Cambier et l’industrie du bois

En 1880, les frères Cambier développent l’entreprise fondée par leur père Emmanuel. Le petit atelier d’ébénisterie des débuts va devenir une usine moderne qui occupe 350 ouvriers en 1888 et 532 lors du recensement industriel de 1896. Cette croissance repose sur la fabrication en série des chaises en bois courbé.

Le succès économique et financier des fabricants de meubles et de chaises amène Léon Cambier à briguer des mandats politiques. Il est député de l’arrondissement d’Ath de 1894 à 1898 et de 1900 à 1904, et tente de devenir bourgmestre de la cité à plusieurs reprises.
Les deux frères restent associés jusqu’en 1898 lorsqu’ils partagent leurs biens. Léon garde la maison de maître de la rue de Pintamont où il va entamer des travaux importants avant 1909. Il agrandit le bâtiment avec une aile supplémentaire au nord, le long de la ruelle Rigault. Cette villa italienne, avec un décor de faïences en façade, porte également l’empreinte du style 1900 notamment dans la découpe des portes et fenêtres.

La grande baie de la façade arrière est un bel exemple d’architecture de l’époque. Cette nouvelle construction est surmontée d’une terrasse bordée de balustres. A l’avant, la balustrade est jalonnée d’amours d’inspiration classique. L’arrière est décoré de bustes de personnages de la mythologie grecque. Les balustres, les angelots et les bustes sont moulés dans un ciment qui imite le marbre blanc.

La villa italienne est prolongée par une serre qui correspond bien à la mode de l’époque. Des rochers moulés en béton y constituent le décor agrémenté de pièces d’eau et d’une cascade artificielle. La serre communique avec une orangerie aménagée à la mode 1900 dans l’ancienne chapelle du collège de Liessies. A l’intérieur de la villa italienne, le décor en bois est nettement d’inspiration Renaissance et destiné à servir de faire-valoir pour l’entreprise, comme le salon Louis XV aménagé au sein de la demeure primitive.

A l’arrière, le parc a sans doute été remanié par Léon Cambier à la même époque avec la réalisation d’un grand bassin central et la plantation d’arbres (dont un remarquable hêtre pourpre).

Adresse

Rue de Pintamont, 18
7800 Ath
(+32) 068/ 68 13 00

HORAIRES

Musée en cours de rénovation 

Nous suivre

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER DE VISIT ATH

Skip to content